Accueil
Carrières et matériaux de construction
Les industries
Un secteur économique clé

L'industrie du granulat

L'industrie du béton prêt à l'emploi

L'industrie du granit et autres roches

Les autres industries et prestataires
 

 
Les autres industries et prestataires Version imprimable

| Les paillettes et granulés d'ardoise | Le kaolin | L'andalousite | Le fibres-ciment | Les mortiers industriels | Les amendements | Les exploitants du déchet| Les cl˘turistes |
| L'implantation des sites de production |

Les chantiers de travaux publics (terrassements, réseaux, canalisations…) ainsi que la construction, la rénovation et la démolition de logements et de bâtiments autres (industriels, agricoles, commerciaux…) génèrent des quantités importantes de déblais et déchets.

La production annuelle de ces déchets est estimée à 4 millions de tonnes en Bretagne dont 3,2 millions de tonnes (80 %) pour les seuls déchets inertes qui ne présentent pas de caractère polluant pour l'environnement.

Il s'agit donc essentiellement de déchets minéraux ou assimilables au substrat naturel comme à titre indicatif :

  • Terres de terrassement, pierres
  • Bétons
  • Tuiles et céramiques
  • Briques
  • Enrobés bitumeux

Pour éviter que ces déchets produits de façon diffuse sur le territoire ne soient déposés "sauvagement" çà et là, une filière professionnelle d'élimination se met en place pour offrir aux entreprises du bâtiment et des travaux publics des solutions d'élimination transparentes et sûres.

Cette filière comprend notamment :
  • Le regroupement et le tri dans des "déchèteries professionnelles" ; elles accueillent principalement les déchets en mélange produits par l'activité du bâtiment. Ils y sont triés puis valorisés sur place ou dirigés vers d'autres unités de traitement appropriées (incinération, recyclage, stockage définitif).

Quelques vues d'une déchèterie professionnelle

  • Le stockage dans des lieux habilités légalement à recevoir des déchets inertes, principalement les terres et déblais de chantiers de travaux publics ainsi que les déchets du bâtiment préalablement rigoureusement triés.

    Ces lieux de stockage sont principalement de deux types :
    • Les centres dédiés dits de "classe 3" autorisés par arrêté municipal qui impose à l'exploitant des aménagements et des prescriptions techniques pour prévenir les nuisances et protéger l'environnement. Une fois exploité, le site est réaménagé.

Quelques vues de centres de classe 3

    • Les carrières qui, sous certaines conditions fixées par leur arrêté préfectoral, peuvent être remblayées au rythme de l'exploitation du gisement en vue de leur remise en état ultérieure.

Quelques vues de remblayage de carrières 

  • Le recyclage des matériaux inertes
Stock de matériaux inertes en attente de recyclage

Dans certains cas, il est possible de recycler des matériaux inertes (bétons, croûtes d'enrobés…). L'exploitant procède alors à des campagnes ponctuelles de concassage pour produire un granulat de granulométrie variant en général de 0/80 mm à 0/100 mm.

Un granulat recyclé
<< Les amendements Les clôturistes >>

Haut de page