Accueil
Carrières et matériaux de construction
Les matériaux
Ils font notre quotidien

Le granulat

Le béton prêt
à l'emploi

Le granit et autres roches ornementales

Les autres matériaux et minéraux
 

 
Les autres matériaux et minéraux Version imprimable

| Le schiste ardoisier du briovérien | Le kaolin | L'andalousite | Le fibres-ciment | Les mortiers industriels | Les amendements |

Agé d'environ un milliard d'années, le schiste du Briovérien supérieur extrait à Saint Aubin des Landes (Ille-et-Vilaine) se présente sous l'aspect de schistes ardoisiers subverticaux.

Ce matériau sert à fabriquer des paillettes et granulés utilisés comme protection minérale.

Le kaolin résulte de la décomposition d'une roche mère comme par exemple une roche granitique.

L'un de ses minéraux essentiels, le feldspath, attaqué au cours des temps géologiques par de multiples fluides provenant de l'écorce terrestre et s'infiltrant dans les failles de la roche, s'est progressivement transformé en kaolinite.

Cette "argile blanche", recherchée pour ses qualités plastique, rhéologique et réfractaire ainsi que pour ses caractéristiques de brillance et d'opacité, est une ressource d'intérêt national.

Le kaolin est principalement destiné à l'industrie céramique (sanitaire, carrelage, vaisselle…) et papetière ; il entre aussi dans la fabrication des peintures, des caoutchoucs, des plastiques, des colles et mastics.

Silicate d'alumine présent dans les roches métamorphiques sous forme de cristaux blancs, l'andalousite (ou kerphalite) est utilisée principalement dans l'industrie des réfractaires pour ses propriétés qui lui confèrent une grande résistance sous haute température.

Parmi les nombreuses applications de l'andalousite : briques crues ou cuites, garnissage des haut-fourneaux, fours de cimenteries, fours de verrerie, gazetterie pour l'industrie céramique, moules de fonderie à la cire perdue…

Matériau résultant d'un mélange de silice amorphe et de ciment, "armé" de fibres synthétiques proches du nylon, le fibres-ciment est utilisé notamment pour la fabrication de produits pour la couverture d'habitations et de bâtiments agricoles essentiellement.

Les mortiers industriels sont des produits réalisés à partir de mélanges de matières premières de base (granulats, ciment, chaux, plâtre, aluminates) associées à des produits organiques pour répondre aux besoins précis des utilisateurs professionnels.

Les mortiers industriels sont présents dans tous les travaux de construction et de rénovation des ouvrages de bâtiment et de génie civil.

La Bretagne est grande consommatrice d'une part d'amendements calcaires et de chaux pour diminuer l'acidité naturelle de son sol et en améliorer sa fertilité, d'autre part de carbonate de calcium indispensable à la croissance et à la reproduction animale (notamment pour les poules pondeuses).

La fabrication des mortiers industriels, des bétons et enrobés utilise aussi des charges et fillers calcaires. Les charges, de par leur nature, participent également aux dépollutions d'origine industrielle, urbaine ou agricole.

Les principaux amendements utilisés sont :

  • Les faluns
  • Le trez
  • Le lithotamne ou maërl
  • Les oxyfertilisants