Accueil
Carrières et matériaux de construction
La carrière
Les ressources exploitées

Les types de carrières

Les pratiques d'exploitation

L'après-carrière

Une activité réglementée
 

 
L'après-carrière Version imprimable

| La remise en état | La reconversion | La reconversion des carrières en Bretagne |

Parenthèse dans la vie du sol, la carrière bouleverse un espace qu'il convient de restituer convenablement en fin d'exploitation. Après la remise en état que le carrier doit réaliser, le site est prêt pour une reconversion qui lui donne une deuxième vie.

Lorsque le gisement est épuisé, l'exploitation de la carrière s'arrête. L'exploitant est alors tenu de remettre le site en état conformément aux dispositions de son arrêté préfectoral ainsi qu'à celles précisées par le plan de l'état final fourni dans l'étude d'impact.

En cliquant sur l'image ci-dessous, vous visualisez un exemple de plan d'état final d'une carrière de roche massive à flanc de relief.

La remise en état vise à créer les conditions d'une insertion satisfaisante du site dans son environnement. Elle consiste pour l'essentiel à sécuriser le site, en particulier les fronts rocheux, à démanteler les installations et à nettoyer les différentes zones de la carrière. Les schémas départementaux des carrières donnent quelques orientations concernant la remise en état des carrières.

Selon le type de carrière et les modalités de la conduite d'exploitation, la remise en état peut être réalisée au fur et à mesure de l'exploitation de la carrière ; on parle dans ce cas d'une remise en état coordonnée.

La bonne exécution des travaux de remise en état est constatée par l'Inspection des Installations Classées après avis du maire de la commune concernée.

La "parenthèse-carrière" est alors fermée.

La reconversion >>